Fermer

L'éthique PCL

Pourquoi une SCOP ? 

Nous, anciens salariés de PCL, avons décidé de nous constituer en Société Coopérative et Participative (SCOP), pour reprendre l’activité de notre entreprise. Nous possédons tous une longue expérience au sein de cette dernière.

Mais pourquoi avons-nous décidé d’entreprendre autrement ?

  • Tout d’abord, le partage des compétences, l’échange des savoirs et la collaboration dans l’exécution des tâches est une idée forte que nous nous faisons de notre métier. Le statut de SCOP soutient cette idée.
  • Nous souhaitions également conduire les orientations de notre entreprise et prendre pleinement part aux décisions de sa gestion. Une SCOP impose ce fonctionnement.
  • Nous voulions développer un projet commun d’entreprise en mutualisant les risques tout en acquérant plus de liberté et de convivialité dans notre travail. La SCOP s’est imposée à nous.
  • Enfin, constituer une SCOP c’est intégrer le réseau de l’économie solidaire à large compétences. S’enrichir des expériences professionnelles et humaines de partenaires et partager les nôtres, garantie à tous une montée en compétence.

Que va changer ce statut entre vous et nous ?

  • Tout et rien à la fois. Une des particularités de ce statut est le caractère démocratique de la gouvernance de l’entreprise. Les salariés-associés disposent au moins de 65% des droits de vote. Mais ce n’est pas tout, les coopérateurs détiennent au minimum 51% du capital de l’entreprise. Nous travaillons pour nous. Ce qui entraine, de facto, une plus grande coopération, un investissement personnel qualitatif, un engagement professionnel rigoureux, bref tous les ingrédients pour améliorer sans cesse le travail que nous effectuons pour vous et la relation que nous entretenons avec vous. Travailler pour nous, c’est mieux travailler pour vous.
  • Par ailleurs, une SCOP possède les mêmes responsabilités qu’une SARL, elle est soumise au même devoir de rentabilité. Notre méthodologie et le périmètre dans lequel elle s’inscrit sera défini avec vous avec davantage de clarté et de transparence. Notre engagement et la volonté commune de chacun des salariés de travailler pour un projet commun optimisent les coûts de production. Travailler mieux, c’est aussi rendre notre travail moins cher.
  • Enfin, à l’heure où le monde traverse depuis plusieurs années de graves crises financières, nous souhaitions opérer, à notre échelle, un changement de notre rapport au travail. Une SCOP n’est pas un investissement capitalistique classique, il ne peut pas y avoir de plus value dans la revente de son capital ou de spéculations sur sa rentabilité financière. Les éventuels bénéfices générés sont prioritairement réinvestis  pour renforcer la structure. Une SCOP est faite pour durer dans le temps. Le travail est valorisé au détriment des spéculations sur son capital.

La valeur travail correspond à notre éthique.

Déplier